La lettre au CE

#66 •  juil-aoû 2017

Je m'abonne

Img-blank

L’art et la manière d’aborder son chef de service pour lui demander une augmentation

Georges Perec

Voici un livre qui n’est pas vraiment une nouveauté et dont l’histoire est particulière. Le texte fut écrit en 1968 pour être joué au théâtre et la publication en livre eut lieu bien des années plus tard. Il reste dans l’œuvre de Perec un ouvrage assez méconnu.

28 janvier 2015 zoom dézoom imprimer envoyer partager

l-art-et-la-maniere-d-aborder-son-chef-de-service-pour-lui-demander-une-augmentation-29123-250-400La situation est simple : c’est un salarié qui part en quête d’une augmentation individuelle et qui pour cela doit aborder son chef de service. L’art de Perec, selon la logique propre à son style inspiré par des raisonnements mathématiques, est de montrer qu’il y a mille chemins pour tenter de parvenir à cette fin, dont des chemins tortueux et même des chemins qui ne mènent nulle part.

Le texte est assez court mais il n’est formé que d’une seule phrase du début à la fin ce qui renforce l’impression de cogitation mentale inextricable propre à la situation.

« Ayant mûrement réfléchi ayant pris votre courage à deux mains vous vous décidez à aller trouver votre chef de service pour lui demander une augmentation vous allez donc trouver votre chef de service disons pour simplifier car il faut toujours simplifier qu’il s’appelle Monsieur Xavier c’est-à-dire monsieur ou plutôt Mr X donc vous allez trouver Mr X là de deux choses l’une ou bien Mr X est dans son bureau ou bien Mr X n’est pas dans son bureau si Mr X était dans son bureau il n’y aurait apparemment pas de problème mais évidemment Mr X n’est pas dans son bureau vous n’avez donc guère qu’une chose à faire guetter dans le couloir son retour ou son arrivée mais supposons non pas qu’il n’arrive pas en ce cas il finirait par n’y avoir plus qu’une seule solution retourner dans votre propre bureau et attendre l’après-midi ou le lendemain pour recommencer votre tentative mais chose qui se voit tous les jours qu’il tarde à revenir en ce cas le mieux que vous ayez à faire plutôt que de continuer à faire les cent pas dans le couloir c’est d’aller voir votre collègue Mlle Y que pour donner plus d’humanité à notre sèche démonstration nous appellerons désormais Mlle Yolande mais de deux choses l’une ou bien Melle Yolande n’est pas dans son bureau si Mlle Yolande est dans son bureau il n’y a apparemment pas de problème […] »

Il n’est pas sûr que l’on puisse en tirer une méthodologie pour les NAO, mais juste un grand moment de plaisir et de rire pour tous ceux qui se sont un jour trouvés dans cette situation de rumination de leurs arguments et de recherche de la meilleure opportunité.

À déguster, à offrir.

116 pages, Editions Fayard – 13 € Dans toutes les bonnes librairies

Georges PEREC (1936-1982)

Écrivain français auteur notamment des Choses (Prix Renaudot) et de La vie mode d’emploi (Prix Médicis). Il fut l’un des animateurs de l’Oulipo avec Raymond Queneau notamment, groupe d’écrivains se livrant à des exercices d’écriture sous contrainte formelle. Il fut aussi un redoutable producteur et amateur de mots croisés.