La lettre au CE

#67 •  jan 2018

Je m'abonne

nophoto-header

Tibor Sarcey

tsarcey@jdsexperts.com

Expert auprès des CE

Comment êtes-vous devenu expert auprès des CE ?

Après mes études d’économie, j’ai cherché une activité qui serait en  adéquation avec mon engagement politique et syndical. Je souhaitais  mettre mes compétences au service du progrès social. Par ailleurs, dans le cadre de mon cursus universitaire, l’Entreprise m’intéressait beaucoup comme objet d’étude des relations sociales. Dans ce sens,  la découverte du métier d’expertise auprès des comités d’entreprises m’a immédiatement séduite.

Quelles qualités faut-il développer dans ce métier ?

Évidemment, la maîtrise de l’analyse économique et des mécanismes  financiers et comptables est une qualité nécessaire dans ce métier. Mais elle est loin d’être suffisante. Une analyse brute et neutre des comptes d’une entreprise risquerait de rebuter les élus du personnel et surtout passerait à côté de leurs réelles attentes. Ainsi, la sensibilité à la défense des intérêts des salariés est une qualité primordiale dans notre métier, qui oriente systématiquement le contenu de nos travaux. Enfin, la pédagogie est essentielle. Elle permet de démocratiser des sujets complexes et souvent obscurs, mais pourtant fondamentaux pour l’exercice de plein droit des prérogatives du élus du comité d’entreprise.

Qu’est-ce qu’une intervention d’expert réussie pour vous ?

C’est celle qui aide le comité d’entreprise à peser dans le rapport de force face à sa direction. Une intervention est réussie quand les élus se saisissent des arguments de notre rapport et se réapproprient la question économique et financière de leur entreprise, indépendamment du discours patronal. Toute expertise permettant aux élus d’exercer pleinement leur rôle et qui aboutit à des avancées sociales concrètes pour les salariés représente une réelle réussite pour nous.